Une obligation qui rapporte


L’apport du commissaire aux comptes

En certifiant la sincérité des comptes des entreprises, la profession contribue à entretenir la confiance dans le système économique et favorise la croissance.

croissance

La certification des comptes bénéficie à l’ensemble des parties prenantes de l’entreprise et au monde économique en général. Elle permet ainsi aux investisseurs, fournisseurs, clients, banques, administrations, salariés… de se faire une opinion sur la situation réelle d’une entreprise. A ce titre, la comptabilité figure parmi les quelques infrastructures vitales de l’économie de marché. Dés lors que la pertinence des comptes est mise en doute, c’est l’ensemble du système qui se grippe. Les parties prenantes se détournent et la croissance économique s’affaiblit.

conseil d'administration

Quand le commissaire aux comptes émet et justifie une opinion sur la régularité et la sincérité des comptes, il exerce sa responsabilité et son jugement au service de l’ensemble des parties prenantes. Ses travaux portent également sur l’analyse de l’information financière et sa sincérité. Il informe enfin sur certaines transactions intervenues entre la société et ses actionnaires ou administrateurs. Pour l’aider dans sa mission, la loi prévoit qu’il peut assister à toutes les réunions du conseil d’administration où sont examinés les comptes, ainsi qu’à toutes les assemblées d’actionnaires. Dans certains cas, il s’exprime devant le comité d’entreprise. L’entreprise gagne ainsi en fiabilité et productivité.

états financiers

Aujourd’hui, l’accès aux états financiers des entreprises, notamment via les médias électroniques est souvent l’unique moyen pour l’ensemble des parties prenantes de se forger une opinion sur la situation réelle de l’entreprise. La finalité de la mission du commissaire aux comptes est de contribuer à la fiabilité de cette information financière, aujourd’hui dense et complexe. L’exactitude de ses données est primordiale et confirme le lien de confiance fort que la profession crée entre les différents partenaires de l’économie.